Mes Dioramas
 
Echelle: 1/35 - Voies Etroites.
 
On30: Réseaux
 
Trucs & Combines: Conseils
 
The Devil's-Gulch : Réseau HOn3
 
Mes Productions:
 
Mes Productions: Bâtiments & Accessoires U.S
 
 
Echelle: 1/35 - Voies Etroites.  

 

 

 

                                                                            

                                                       

 

            Echelle: 1/35 - voies étroites.

            ________________________

            Inspiration pour un diorama...

             Le Four à chaux d'Issoudun.

                       ____________

  

             C'est en 1993 que j'ai découvert cet embranchement industriel à Issoudun, par l'intermédiaire d'un ami du Maquette Club 36. Depuis quelques temps, je

                 recherchais une idée de diorama à réaliser à l'échelle du 1/35ème, échelle qui m'intéresse et me passionne toujours.

                 Le choix de celle-ci m'a été dicté entre autres, par l'immense réserve de pièces que constituent les kits militaires (très bon marché !) et autres accessoires

                 en tout genre, que l'on trouve facilement un peu partout même dans les plus petites villes de province. La disponibilité des kits de matériels routiers en résine

                 très détaillés, les figurines civiles aussi très nombreuses et d'excellente gravure, d'une plus grande présence par-rapport à celle du 1/43.

                                                    

                                                                     Vue d'ensemble du diorama.                                                                                                                                                               Vue sur la remise.      

                                                    

                                                 La première figurine que j'ai peinte à l'huile.                                                                                                                        Les briques ont été réalisées une à une.               

                Un autre avantage pour les amateurs constructeurs, est de pouvoir utiliser les organes de roulement et châssis des wagons et des locomotives en HO,

                 pour la reconstruction intégrale de wagons de marchandises et voyageurs ou de petites bouillottes de type 020T et 030T, et autres locotracteurs à 

                 cette échelle. Celle-ci reste pour l'instant très marginale et c'est bien dommage, très peu de modélistes se sont lancés dans l'aventure. Le premier

                 que j'ai découvert en 1994-95 sur la revue anglaise Railway-Modeller c'est Christopher Payne avec son magnifique réseau "PORTPYN". Ce réseau et ce

                 modéliste m'avait vraiment impressionner, j'ai aussi aimé un autre de ses réseaux au 1/35 " St PIERRE ". En France mon camarade Philippe Cousyn aidé de

                 Didier Le Maître et Georges Crosnier ont réalisés à la même échelle "Le port des Callonges" un petit port situé dans l'estuaire de la Gironde. Ce réseau a fait

                 date dans le monde du modélisme, j'avais beaucoup aimé; et puis sans oublier Philippe Guiffard avec son réseau  " Des Sablières de Nemours"  aussi à la même

                 échelle. Depuis çà été le désert, aucun réseaux n'a été présentés à Rail-Expo, ou bien à Expomètrique du G.E.M.M.E. Faut dire que de la part des artisans

                 le 35 ème n'a pas soulever l'enthousiasme au près d'eux, et c'est bien regrettable.

                                                       

                                                            Gros plan sur le ruisseau qui est bien pollué.                                                                                                            Vue sur le W.C, lui aussi est en mauvais état.

                                                      

                                 Le Dodge de chez Italieri transformé pour le faire ressembler au vrai.                                                                                                                Gros plan sur l'intérieur. 

                        

             Ce projet marie la voie normale industrielle privée à la voie de 0,60m type Decauville. Cette voie normale desservait un four à chaux, de plus, à l'intérieur

                    de la carrière d'extraction, il y avait un petit réseau en voie étroite en forme d'étoile. Embranché sur la ligne Paris-Limoges, ce réseau industriel d'une

                    longueur de près d'un kilomètre possédait deux types de rails: des rails Vignole, et des voies à double champignons du plus pur style P.O. Quant à la voie

                    60, elle était posée au milieu de ses deux grandes soeurs et se dirigeait vers la carrière en coupant la voie à double champignon (voir photos).

                                                        

                                     Sur cette photo la voie de 0,60m au milieu de ses deux grandes soeurs.                                                                                       Vue d'ensemble du four à chaux d'Issoudun.

                                                          

                             La jonction du départ de l'embranchement industriel. Au fond la ligne de Paris-Limoges.                                                Les deux voies "écartement normal" menant au four à chaux.

                                                           

                                                            

                                                                              Une autre vue du site.                                                                                                                                                     Vue sur le Dodge réel du four à chaux.

                                                            

                                                            

                            La peinture qui s'écaille sous le toit. Voir la technique dans " Trucs & Combines".                                                  La bâche réalisée avec un Kleenex travaillé au médium dilué à l'eau, et peint à l'huile.

                                                             

                                                               détail sur la traverse avant du Dodge.                                                                                                   Les traverses sont tirées dans des planchettes en chêne, les coussinets ainsi

                                                                                                                                                                                                                                          que le profilé de voie est de chez Peco en double champignon au code 125.    

                                                                                       

                                                                        La traverse arrière du Dodge.                                                                                                                                         La peinture qui s'écaille sous le toit en tôle.

                                                             

                                                      Le plan incliné qui se dirige vers le four à chaux.                                                                                                  Intérieur de la carrière d'extraction; au loin le reste d'une berline.

                                                                                  

                                            Berline de mine Decauville et à gauche, un "tas" d'aiguilles.                                                                                                                                      Vestige du passé.

                            

                                                              

                                    Deux vues sur la pelle montée sur un GMC pour l'extraction de la mine.

                            ___________________________________________________________________

 

         Ce petit diorama présenté à Expométrique en octobre 1994, a été pour moi un terrain d'expérimentation dans divers domaines du modélisme ferroviaire:

              Construction intégrale de la voie, réalisation du décor, mise au point de la fabrication des rochers et du sol, à l'aide de moules en latex. La remise réalisée

              en fines planchettes de tilleul gravées à la main, transformation du Dodge (kit Italieri) adapté à la voie ferrée, divers essais de patine...

                                                                                                                                                                                           Fin de la partie: 1

                                                                                                                                                                                            _____________   

                                                                                                                                                     

                                          

                                

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                                                                                                                                                                                          

© 2015